CHRONIQUES DU 27 novembre 2015

Coup d'Etat


Coup d'Etat - La Reine des Esprits - Tome 1Nature : Roman
Genre : Fantasy
Parution : 10 mai 2015
Plus d'info. sur l'ouvrage ICI


La chronique de Denis Arnoud, sur le blog Les Lectures de Hibou :

Après dix ans passés chez les Initiées de Denaia, Alia rentre dans son royaume. Elle a dix-sept ans et elle va être officiellement proclamée héritière du trône. Elle a hâte de quitter les Initiées, ces femmes pleines de charme rompues à l'art du combat et de la manipulation, responsables de le mort de sa mère . Dix ans après, elle en veut encore à son père d'avoir confié son éducation à ses pires ennemies.

   Son retour est l'occasion pour les Initiées qui noyautent tous les royaumes alentours et pour les Rauthan de s'emparer de ce riche État et de son industrie florissante du cristal. Pour y parvenir ils s'allient pour se débarrasser d'Alia.

   Valérie Simon nous entraîne à la suite d'Alia, cette jeune fille rebelle, cette femme qui ne veut pas se laisser dicter sa conduite ni par les Initiées ni par son père . Dans ce contexte explosif elle va lutter pour sa vie, pour la défense du royaume. Par ses descriptions précises, poétiques, l'auteur nous plonge dans ce monde à la fois superbe et inquiétant. Un monde peuplé d'animaux étranges, effrayants dans lequel l'homme est égal à lui-même, avide de pouvoir et de richesse. J'ai été captivé par cette lutte, par ces personnages pleins de profondeur. Le roman est dépaysant, envoûtant, plein de sensualité . Le style fluide et la construction du roman m 'ont fait tourner les pages sans que je m'en aperçoive et croyez-moi ce n'était pas gagné d'avance tant la fantasy n'est pas un genre que j'affectionne. J'attends maintenant la suite avec impatience.

Extrait 1 : "- Jeune Farrukha, conserve à jamais un seul credo : la croyance amène le pouvoir. Toutes les religions sont basées sur cette réalité. Parvenir à l'utiliser en s'en affranchissant, telle est la force du Denaia."

Extrait 2 : "D'ailleurs que connaissait-elle de ce père en dehors de ses principes rigoureux ?
     Uniquement des souvenirs d'enfance qui avaient minutieusement forgé sa haine primordiale ainsi que, maintenant, une pitié qui lui révélait à quel point il était usé, désespéré, étranger à toute forme d'avenir.
     Il n'avait pourtant manoeuvré que pour la rendre forte. Il lui avait construit un esprit libre pour mieux l'enfermer dans son statut d'héritière. Elle savait qu'elle ne s'évaderait jamais de ce rôle. Elle avait été façonnée pour devenir ce pouvoir dédié au trône alsybeenien. Un ancrage dans la tradition. Un sacrifice. "