CHRONIQUES DU 10 septembre 2014

Yanis, Déesse de la Mort


Yanis, D?esse de la Mort - Cycle d'Arkem - tome 1Nature : Roman
Genre : Fantasy
Parution : 01 septembre 2012
Plus d'info. sur l'ouvrage ICI


L'avis enthousiaste de Kawell et ses Livres :

Oh la la... Par quoi commencer ?
C'est par ce livre que tout a débuté. Mon amour pour le genre fantasy, tout a commencé là, dans le rayon librairie d'une grande surface du sud de la France en 1997 ou quelque chose comme ça. J'avais 16 ans, j'étais en vacances, je m'ennuyais et je cherchais quelque chose de nouveau à lire et j'hésitais entre une couverture avec un dragon dessus et une autre avec une licorne... J'ai choisi la licorne. Je n'ai aucun souvenir de celui avec le dragon. J'avoue qu'il m'arrive de me demander quelle aurait été ma vie si j'avais choisi l'autre. Je ne sais pas. Pour vous dire que ce livre-là aurait été une étape importante dans ma vie à moi.

Évidemment comme il m'est arrivé souvent, j'ai commencé par le 2e tome de la série (celui avec la licorne juste au dessus... vous suivez ? :P) et je l'ai pour ainsi dire avalé. En un jour, je lui avais réglé son compte et je suis partie à la recherche du 1er tome que je n'ai pas trouvé tout de suite. D'ailleurs le tome 3 et le tome 4 n'étaient pas sorti, il me semble. Le dernier tome est sorti en 1999, mon année du bac et je me suis sentie orpheline puisque c'était le dernier de la série.
C'est une saga que j'ai prêtée à toutes mes amies, que j'ai même acheté pour certaines d'entre elles et qui a fait mouche à chaque fois.

J'adore cet univers, vaste aux multiples races et multiples facettes, c'est également pour cela que j'étais plus que contente lorsque j'ai lu la nouvelle de Razörod le Serpent puisque cette histoire se passe dans le même univers d'Arkem. (Cette nouvelle se trouve dans l'Anthologie Fantasy chez Fleuve Noir, que je ne trouve pas sur Livraddict, faudra que j'arrange ça !)

On suit l'héroïne aux multiples noms, issues de deux peuples qui se détestent et se font la guerre, qui part en quête pour détruire le pendentif que convoite Raban Siwash l'Innommable, le grand méchant de l'histoire.
Classique me direz-vous. Certes ! Une quête initiatique où l'héroïne va essayer de trouver sa place dans le monde, trouver l'amour, un but à sa vie, vivre des épreuves effroyables, découvrir l'amour, l'amitié, la trahison, la jalousie, la peur, le pouvoir, la maternité et j'en passe.
L'écriture est poétique, envolée et inspirée, très féminine ce qui va bien avec le point de vue de l'héroïne. Il y a de temps en temps quelques tournures de phrase qui reviennent un peu trop mais ça ne gâche pas la lecture (et croyez moi, je l'ai lu BEAUCOUP de fois!)
On voit ici et là des hommages de l'auteur à des univers fantasy tels que Dune ou Pern. Ça en a déçu certains à lire certaines critiques mais ça ne m'a pas gênée perso.
Les tomes se lisent avec une vitesse et une facilité déconcertante et on en redemande vite

J'ai particulièrement aimé le tome 2 et 3 qui sont le cœur de la quête et qui raconte les aventures amoureuses je t'aime / je te déteste entre Kéo et Sinièn que j'ai juste adoré. Le tome 4 peut paraître surprenant puisqu'il raconte l'après-quête. Et oui ! Que se passe-t-il quand on a jeté l'anneau dans le volcan de la montagne du destin ? D'autant que là Sinièn est amnésique, ayant tout oublié de son passé, de son amour perdu tandis que Kéo remue ciel et terre pour la retrouver. Rien que d'en parler, j'ai envie de les relire XD

J'oserai ajouter que ce sont les seuls livres à m'avoir procurer des sensations physiques particulières : comme des éclairs dans les poignets à certains moments climax de l'histoire qui en devenaient presque douloureux. Étrange !

Anecdote : Ce livre m'a tellement marqué à l'époque où je l'ai lu que j'ai éprouvé le besoin de le dire à l'auteur. J'ai alors écrit une lettre où je disais tout le bien que je pensais du livre et je l'ai envoyé à la maison d'édition en espérant qu'elle soit relayée, sans grand espoir.
Quelle a été ma surprise lorsque j'ai reçu une lettre de Valérie Simon me disant qu'elle avait apprécié ma lettre ! *0*
Nous avons commencé à correspondre à cette époque, d'autant que j'avais commencé avec des amies et ma sœur à adapter la saga en BD (l'ambition de fou !!) On avait fait des recherches de persos, des illustrations, des recherches de décors et tout ! Et même une vingtaine de pages en BD ! (et ouais quand même !)
Et puis après la faillite de Fleuve Noir, plus rien. Mes lettres étaient restées mortes, et pour cause ! Pas moyen de contacter l'auteur en direct, il n'y avait pas encore Internet ou à peine, pas de Facebook, rien ! Les livres ont disparu petit à petit des étals, même des magasins d'occasion, Arkem sombrait dans l'obscurité.

Et puis un jour plus de dix ans après, en 2013, j'ai découvert que Valérie Simon allait être là aux Imaginales. Et que moi aussi j'allais y être. Je vous laisse imaginer mon état !!!
Ça a été une rencontre magnifique, magique, très émouvante ! Une rencontre que même mon moi de 16 ans n'avait osé espérer. J'ai tremblé, j'ai bafouillé, c'était... ouah !
Valérie Simon a été mon premier coup de cœur de lectrice et de jeune fille et la première écrivaine que je contactais.

Si vous êtes une jeune fille de 15-16 ans ou bien que vous avez une fille de cet âge là, Ou que vous êtes une femme tout court ! lisez-le. Vous ne le regretterez pas !

On aime : les Editions du Riez qui ont réédité les livres et qu'on embrasse sur les deux joues ! L'histoire, l'univers, l'intrigue, l'héroïne, l'histoire d'amour entre Kéo et Sinièn <3, la relation avec l'auteur

On regrette : D'avoir laissé tomber le projet de BD. Mais bon, on n'est pas à l'abri d'un retour !