Gaëlle DUPILLE m'a accordé un temps de parole sur son site. Voici ses questions :

"Je suis ravie d’accueillir aujourd’hui la trèèèès sympathique et talentueuse Valérie Simon dans L’actu des auteurs 2017 ! 
Pourrais-tu te présenter ?
Bonjour Gaëlle. Je m’appelle Valérie SIMON et j’écris des romans remplis de fantasy ou des nouvelles très fantastiques. Je me vois plutôt casanière, je voyage pourtant facilement, par mes écrits, d’abord, dans lesquels j’aime inventer des mondes exotiques, mais aussi pour aller à la rencontre de mes lecteurs. Mes deux activités principales sont écrire et lire, mais je chouchoute aussi mon jardin secret en entretenant deux très belles terrasses que j’ai moi-même arborées en un joyeux méli-mélo de plantes rustiques et de fragiles exotiques. Mon autre dada est la pâtisserie. Je craque pour le Mont-Blanc. Le vrai, celui que je vois de ma fenêtre par temps très dégagé, mais aussi celui qui déborde de meringue, de Chantilly et de Crème de marrons ! Ah oui, dernier détail, je dessine un peu beaucoup passionnément…

Quelles seront tes publications en 2017 ?
2017 commence fort avec deux publications. D’abord une intégrale numérique, Le Tigre de Tarcoola (Label Badass), paru le 2 mars. On y retrouve les 4 épisodes initiaux avec un bonus inédit. Je me suis beaucoup amusée à écrire cette romance historique se déroulant en Australie fin 19ème siècle, que je définirais par quatre mots : aventure, mystère, sensualité et vengeance. Bien sûr, cette histoire fait la part belle au romantisme, car elle raconte une belle histoire d’amour, mais je parle aussi des Aborigènes, du Temps du Rêves, des colons européens et de leurs mines d’opale… C’est chaud, parfois violent, plein de soleil, de poussières et … de kangourous… (bon, il y a aussi deux beaux mecs !)
Ma seconde publication, Le Loup, est une nouvelle proposée dans l’anthologie officielle du festival Les Oniriques de Meyzieu sur le thème de la Méta-Morphose (Éditions Le Peuple de Mu), sortie à l’occasion du festival le 10 mars dernier. Chaque nouvelle a été illustrée et est accompagnée d’une recette (de cuisine) proposée par l’auteur lui-même… Un concept bien sympa.
À part ça, je travaille sur la finalisation du tome 2 de la série Mysteria (Éditions de L’Archipel) et j’espère pouvoir vous le proposer pour la rentrée de septembre/octobre. C’est la suite directe de La Captive des Hommes de Bronze, dans laquelle vous retrouverez Jim parti à la recherche de sa sœur dans un univers préhistorique, où la faune et la flore sont vraiment extraordinaires. Un opus encore plus rempli de dépaysement, d’actions, de sentiments humains, et qui proposera au lecteur quelques révélations supplémentaires sur les mystérieux Hommes de Bronze et sur le Don du Menokal… J’y introduis également un nouveau personnage féminin dont la présence va grandement troubler le mercenaire Duncan Chulainn.

Peux-tu nous révéler tes projets littéraires pour l’année ?
Outre la finalisation du second tome de Mysteria, dont je viens de vous parler, je travaillerai également le tome 2 de ma série La Reine des Esprits (Coup d’État en est le tome 1). Les Éditions du Riez qui en assuraient la publication vont fermer mais cette série pleine de vengeance reste tout de même d’actualité car le projet du second tome a reçu une aide à la création du CNL.
Entre ces deux gros morceaux, j’intercalerai divers projets de nouvelles, en particulier pour l’anthologiste Marc Bailly qui m’a proposé un projet assez rigolo : travailler en binôme avec un autre auteur en s’appropriant un de ses textes… Le concept m’intéresse et comme j’ai la chance de travailler avec Philippe Ward, ce sera carrément top.
Après tout ça, si j’ai le temps, j’aimerais plancher sur mon second recueil de nouvelles. Je n’oublie pas non plus que j’ai aussi été sollicitée pour d’autres projets vraiment sympas, qui me sortent de ma zone de confort d’écriture par leur sujet. Il est trop tôt pour en parler mais je sens déjà que je risque de beaucoup m’éclater.
Enfin, j’ai d’ores et déjà d’autres idées, d’autres envies… en particulier une série que je souhaite fantastique, qui parlerait d’un chasseur un peu particulier.

À quels salons littéraires prévois-tu de participer ? Est-ce que tu projettes d’organiser des séances de dédicaces dans des librairies (ou tout autre lieu culturel) ?
Mon prochain salon sera le Forum du Livre de Saint-Louis, les 5, 6 et 7 mai. Actuellement, je freine un peu les déplacements, histoire de bien me concentrer sur mon écriture, mais j’ai d’ores et déjà plusieurs invitations pour septembre/octobre. J’assurerai bien sûr la promotion du tome 2 de Mysteria dès sa parution en partant en « tournée » dans de nombreuses librairies.

Côté littéraire, as-tu un souhait particulier ?
Ça foisonne plutôt pas mal dans mes pensées, j’ai donc pas mal de projets qui me tiennent à cœur, que j’espère vraiment voir aboutir… En particulier, j’ai un petit texte qui parle d’une femme battue, qui a vraiment bouleversé les rares personnes qui l’ont lu. Il faudrait que je lui trouve un éditeur… Sous la forme d’un mini livre, peut-être… à moins que je ne l’insère dans mon futur recueil. Je ne sais pas encore. Ma seule certitude, c’est que j’ai envie qu’il soit lu.

Est-ce que tu as une lecture récente à nous recommander ?
J’ai découvert l’année dernière Sandrine Collette, dont je trouve le style magistral. J’ai commencé avec « Il reste la poussière », un récit dur mais extraordinaire. J’ai continué avec « Six fourmis blanches », dont la construction narrative est implacable. Je suis également une inconditionnelle des romans de Jean-Christophe Grangé. En période d’écriture, j’évite de lire des titres qui sont dans le même genre littéraire que mes propres écrits. Me voilà donc abonnée par la force des choses au thriller/polar/littérature blanche pour un certain temps…

Sur quel(s) blog/site/réseaux sociaux peut-on retrouver ton actu ?
J’ai un site « officiel » où les lecteurs peuvent trouver toutes les informations me concernant : parutions, agenda, galeries de photo, chroniques, articles de presse, abonnement à une newsletter.
Sinon, je suis très active sur facebook, parce que je m’y amuse pas mal. J’ai un compte « privé » ou je poste un peu de tout avec humour, de la larve de coléoptère aux photos de mes réussites pâtissières, et j’ai une page auteur réservée aux infos littéraires.
On peut également me trouver sur Twitter (@VilyaSIMON), sur LinkedIn et sur Instagram (valerie_vilya_simon)

Je te laisse la parole pour conclure cette mini interview et nous faire passer le message de ton choix .
En fait, je te remercie pour tes nombreuses initiatives qui assurent la promotion des auteurs francophones et plus largement la promotion des littératures de l’imaginaire. Pour le reste, je n’ajouterai qu’une chose : n’oubliez pas de vivre, les p’tits loups !

Merci Valérie.