De 2015 à 2016 avec Valérie SIMON, proposé par le site Phénix-Web.

"Lorsque Phénix-Web m’a demandé de parler de 2015 s’éloignant et de 2016 arrivant, je me suis vite rendue compte que mes souvenirs étaient à la fois très beaux et très moches.

Les beaux concernent une année professionnelle qui m’a énormément plu, avec deux publications majeures et énormément d’aventures littéraires, y compris des moments géniaux passés avec des lecteurs, des libraires, des éditeurs et des auteurs. De ce côté-là, vraiment, ce fut géant.

Malheureusement, il y a aussi des souvenirs abominables qui sont le reflet d’une année française, mondiale, je ne sais pas trop quel nom lui donner, à cette ignoble année 2015 qui m’a tellement révoltée et remplie de nausées…

Je n’ai pas envie de m’attarder sur cette année-là. Tout le monde a eu la même, tout le monde sait de quoi je parle. Pour accueillir 2016, je préfère relater ce qui fut gai et délicieusement futile, entre petites satisfactions personnelles et très belles rencontres.
 

J’ai lu vraiment beaucoup de choses, la plupart du temps très épatantes mais j’ai surtout été marquée par Lontano de Jean-Christophe Grangé et par Le jardin des silences de Mélanie Fazi. Côté films, je n’ai pas vu tout ce que je voulais voir, j’ai tout de même réussi à ne pas manquer le rendez-vous Star Wars. Sentimentale, je suis. En musique, j’ai utilisé en long, en large et en travers la BO de GoT, j’ai chanté à tue-tête When Winter Comes et je me suis saoulée du thème Targaryen. J’ai aussi regretté de ne pas avoir pu aller au concert des Shaka Ponk.


Du côté personnel, mon premier plaisir 2015 fut d’apprendre que mon roman Yanis déesse de la mort était la meilleure vente 2014 des Éditions du Riez.

Le second plaisir fut la publication, coup sur coup, d’un roman de fantasy et d’un recueil de nouvelles.

Le roman Coup d’état est sorti en mai aux Éditions du Riez. Depuis, il rencontre un très bel accueil des lecteurs, des blogueurs et des critiques dont le point d’orgue fut en décembre une chronique 4 étoiles dans le magazine L’Écran Fantastique par monsieur Jean-Pierre Fontana.

Le recueil de nouvelles Corps à Cœur est, quant à lui, paru en juin aux Éditions Bragelonne. J’ai adoré travailler ces textes qui, bien qu’ils soient très différents les uns des autres, réussissent à former un ensemble bien cohérent empli d’amour et de… bestialité.


Autour de ces deux parutions se sont accumulées des interviews et de nombreuses chroniques, plusieurs pleines pages dans le quotidien de ma région, Le Progrès, ainsi que des invitations dans des salons, des festivals et des conventions. J’ai également dédicacé en librairie à plusieurs reprises. Bref, des moments-clés trop nombreux pour être tous cités, mais dont voici tout de même un florilège :
- L’interview vidéo faite par la blogueuse Hélène Ptitelfe (surtout le best-off).
- Robin Hobb me dédicaçant un de ses livres avec cette phrase géniale : « A writer to a writer, best wishes ».
- La découverte du génial festival Trolls et Légendes de Mons.
- La participation à un cadavre exquis fou fou fou entre auteurs de la collection Snark, qui parlera de poules. Ben oui.
- La lecture de mes textes par le comédien Patrice Kahlhoven. Magique et merveilleux.
- La jolie petite file de lecteurs attendant devant moi pour avoir une dédicace lors des Imaginales à Epinal.
- La présentation du livret pour enfants Le rire du Clown, un projet caritatif à plusieurs mains au profit de l’association Docteur Clown, sous le chapiteau du cirque Medrano à Lyon.
- Le café littéraire animé par le blogueur Denis Arnoud, qui m’a permis de parler en long, en large et en travers de… Fantasy ! C’est suffisamment rare pour le souligner, merci à lui.
- Mon roman Coup d’Etat pris en photo à Alger et sur l’île de la Réunion.
- Le blog Le livre Monde qui a cité ma saga Arkem la pierre des ténèbres comme étant LE PREMIER roman qui l’a fait basculer du côté de la Fantasy.
 

2016 avait donc la pression, mais elle relève haut la main le défi en annonçant d’ores et déjà deux grosses publications.

En avril sortira Mysteria, une saga publiée par la collection Fantasy des Éditions L’Archipel, avec un tome 1 intitulé La captive des hommes de bronze.

En septembre arrivera la suite très attendue de Coup d’état, aux Éditions du Riez. J’avais laissé la princesse Alia en fort méchante posture, il est temps de lui redonner la main sur son destin.


Enfin, en sus de ces romans, j’aurai également plusieurs nouvelles prévues en anthologies, en particulier Le cavalier qui traînait un cercueil dans le très attendu (au moins par moi !) Dimension Western, aux Éditions Rivière Blanche et Le gisant de granit, dans l’anthologie hommage à la Romantic Fantasy, Âme ténébreuse, cœur lumineux, actuellement en précommande aux Éditions Le Chat Noir pour une sortie en février.

 
2016 sera donc très intense en écriture puisque, outre la finalisation de mes deux romans, je m’amuse aussi sur plusieurs épisodes d’une romance fantastique se déroulant en Australie au 19e siècle et je pense déjà au prochain tome de Mysteria. Ainsi qu’à une toute nouvelle histoire…


Je finirai mon papotage en remerciant tous ceux qui me suivent… Sans vous, très chers lecteurs, j’écrirai tout de même, c’est sûr, mais il n’y aurait pas cet état de grâce, cette envie, ce plaisir intense, ces émotions multiples et partagées. Mes histoires seraient mortes au fond d’un tiroir. Du fond du cœur, je vous remercie.


Pour 2016, je souhaite une seule chose : aimez la vie ! La vôtre et celle des autres."