Actualités

Ici, toutes mes infos sur ma vie littéraire, mes projets, mes humeurs...


Actualité du 11 juin 2015

Concours - fin !


1434003669.jpg

Les inscriptions pour gagner un exemplaire de Coup d'Etat - LA REINE DES ESPRITS​, aux Editions du Riez​, sont closes depuis hier minuit.

73 participants vont tenter leur chance au tirage au sort aujourd'hui, merci beaucoup pour votre participation enthousiaste, cela fait chaud au cœur.

Reste plus qu'à annoncer le nom du gagnant ! TADAM ! Le chapeau est prêt. La main aussi... SUSPENSE !

Cliquez ici pour commenter

Replier le formulaire

Votre nom (si non renseigné, vous apparaîtrez comme anonyme)
Votre commentaire

code de sécurité Code de sécurité à recopier en minuscules :

Actualité du 7 juin 2015

Concours !


1433704040.jpg

Attention CONCOURS !
Pour fêter la mise en ligne de ce nouveau site, je vous propose de gagner un exemplaire dédicacé de mon dernier roman Coup d'Etat - tome 1 La Reine des Esprits publié aux Editions du Riez, ainsi que ses goodies (carte reproduisant l'illustration et deux marque-pages cf photo).
Pour cela, il suffit de s'inscrire à la Newsletter de ce site avant mercredi 10 juin minuit. Un tirage au sort déterminera le ou la gagnant(e) parmi tous les inscrits.
Bonne chance à tous !

Commentaire(s)

trasbot - le 9 juin 2015

m'inscrire pour le concours 

angélique - le 9 juin 2015

Merci pour ces beaux cadeaux ♡

Un nouveau site c'est encore une nouvelle étape de franchie ;) 

Belle continuation

Angélique

 

Cliquez ici pour commenter

Replier le formulaire

Votre nom (si non renseigné, vous apparaîtrez comme anonyme)
Votre commentaire

code de sécurité Code de sécurité à recopier en minuscules :

Actualité du 2 juin 2015

De retour du festival Les Imaginales


1433264253.jpg

Voilà. J'étais au superbe festival les Imaginales d'Epinal. Une édition toute particulière pour moi, car j'y proposais mon dernier roman, Coup d'Etat, le premier tome d'un tout nouveau cycle de Fantasy.

Outre l'impatience de voir enfin mon "bébé" en chair et en os, disons plutôt en encre et papier, j'étais toute fébrile de côtoyer à nouveau tant d'auteurs et tant de lecteurs. Vraiment, l'accueil de tous fut tout simplement formidable !

Dès mon arrivée, il a fallu dédicacer une belle pile de pré-commandes. Parfois, je reconnaissais un prénom et cela me faisait chaud au coeur. Mes lecteurs sont souvent fidèles, comme je les remercie ! Ensuite, j'ai dédicacé en direct et ce fut formidable. Surtout samedi, une journée particulièrement intense. Il y avait un monde fou. Partout, dans tous les recoins du festival, évidemment, mais aussi devant ma propre table ! Ceux qui aiment la Fantasy sont absolument géniaux.

J'ai tout de même un gros regret, celui de ne pas avoir pu papoter avec tous les auteurs que j'aime, nous étions tous tellement pris... Impossible d'échanger plus que quelques mots arrachés à la sauvette entre apéro, conférences et signatures. Chance absolue, Robin Hobb m'a fait l'honneur d'un petit mot adorable (du genre qui gonfle le coeur !). Lise Syven m'a embarquée pour un selfie malheureusement un peu flou. J'ai tenté de donner une tendinite du poignet à Pierre Pevel, mais le bougre a de l'entrainement. Et j'ai enfin pu rencontrer Jeanne Faivre D'Arcier.

Me reste encore à remercier les Editions du Riez, qui rendent tout cela possible, et aussi Yayashin Art, alias Bruno Wagner, le génialissime illustrateur de Coup d'Etat, dont l'interprêtation de mon univers, d'un avis général, en jette un max !

Cliquez ici pour commenter

Replier le formulaire

Votre nom (si non renseigné, vous apparaîtrez comme anonyme)
Votre commentaire

code de sécurité Code de sécurité à recopier en minuscules :

Actualité du 28 mai 2015

Pleine page dans Le Progrès


1432834250.jpg

Pour annoncer la sortie de mes prochains titres, en particulier Coup d'Etat, le premier tome d'un nouveau cycle de Fantasy intitulé La Reine des Esprits, aux Editions du Riez, Le Progrès, le quotidien lyonnais, m'a fait l'honneur d'un très bel article dans son édition du mardi 26 mai.

Cliquez ici pour commenter

Replier le formulaire

Votre nom (si non renseigné, vous apparaîtrez comme anonyme)
Votre commentaire

code de sécurité Code de sécurité à recopier en minuscules :

Actualité du 26 mai 2015

Tristesse


1432669685.jpg

Un jour, il y a déjà un certain temps, j'ai eu la merveilleuse chance de figurer au sommaire d'une anthologie tellement remplie de grandes dames de la SFFF que je me pinçais régulièrement pour savoir si je rêvais ou non. J'espérais pouvoir faire dédicacer chacun des écrits, en particulier celui de Tanith Lee, une de mes auteures préférées. Je croyais avoir le temps.

RIP Anne Duguël. RIP Tanith Lee.

Cliquez ici pour commenter

Replier le formulaire

Votre nom (si non renseigné, vous apparaîtrez comme anonyme)
Votre commentaire

code de sécurité Code de sécurité à recopier en minuscules :

Actualité du 23 mai 2015

En mai, une interview chasse l'autre !


1432383263.jpg

Pour annoncer les auteurs présents sur le festival Les Lithaniennes au château de Varzy (20 et 21 juin), les organisateurs proposent des interviews avec des questions qu'on ne pose jamais. Voici la mienne :

Si tu étais un livre tu serais ? Et pourquoi ?
Un grimoire magique plein de recettes de sorcellerie, épais et mystérieux, avec des passages secrets et des ingrédients vraiment étranges.

Si tu étais une région tu serais ? Et pourquoi ?
L’Alsace, païenne et jouissive, pleine de châteaux et de dames blanches, de fées et de routes romaines, de tumulus et de grandes forêts, avec des grottes de sorcière et le brame des cerfs.

Si tu étais un être fantastique tu serais ? Et pourquoi ?
Une magicienne, pour maîtriser l’invisible et détenir le savoir.

Si tu étais une boisson tu serais ? Et pourquoi ?
De l’eau. Pure et fraîche, cristalline, source de vie.

Si tu étais une maladie tu serais ? Et pourquoi ?
Pas possible. Je n’aime pas ce qui avilie.

Si tu étais un vêtement tu serais ? Et pourquoi ?
Un kilt. Sans commentaire.

Si tu étais Capitaine ? Et pourquoi ?
Je serais Capitaine d’une expédition d’exploration. Je suis très curieuse. J’aime aller là où je n’ai jamais été.

Si tu étais un rituel tu serais ? Et pourquoi ?
Halloween/Samain. Célébration de la vie au travers de la mort, mystères et ténèbres, arrivée de l’hiver, rire et lumière cependant.

Si tu étais une pierre tu serais ? Et pourquoi ?
Un granit multicolore, rugueux, puissant, solide. Ancré dans les millénaires, au-dessus de la mer, dans le vent et la tempête.

Si tu étais une chaussure tu serais ? Et pourquoi ?
Une chaussure de marche pour aller partout et n’importe où.

Si tu étais un bonbon tu serais ? Et pourquoi ?
Une fraise tagada. Pour Oscar le crâne.

Si tu étais un plat tu serais ? Et pourquoi ?
Un gigot d’agneau confit pendant des heures. Plus il cuit, plus il devient savoureux et parfumé.

Si tu étais un animal tu serais ? Et pourquoi ?
Un loup. Il véhicule tant de légendes, il soulève tant de peur et de passions encore maintenant !

Si tu étais un légume du jardin tu serais ? Et pourquoi ?
Une citrouille. C’est démesuré et gai, et ça fait un superbe photophore la nuit d’Halloween.

Si tu étais une baguette (magique ou pas), quelle formule t'activerai ?
Vas-y !

Tu aurais voulu être.... ?
La muse d’un artiste.

Que te répondrait le miroir magique ? Et surtout à quelle question ?
La question serait : Miroir, miroir, donne-moi du bonheur ? Et le miroir répondrait : cherche-le au creux de tes mains.

Une phrase d'une chanson, de qui ?
Libre mais digne… Digne ennemie de la routine, Keny Arkana (fille du vent)

Et en vrai, tu es plutôt gentil ou méchant ?
Gentil. C’est mon drame.

Cliquez ici pour commenter

Replier le formulaire

Votre nom (si non renseigné, vous apparaîtrez comme anonyme)
Votre commentaire

code de sécurité Code de sécurité à recopier en minuscules :

Actualité du 19 mai 2015

Interview


1432019387.jpg

L'interview du mois de mai, réalisée par Nathalie pour le salon Fantasy en Beaujolais et présentée sur la page facebook ( Interview Valérie SIMON par Fantasy en Beaujolais FB ) :

Votre biographie officielle :
Née en Alsace où traditions et légendes s’entrecroisent, Valérie SIMON aime tellement les fées qui parlent aux ruisseaux qu’après une Maîtrise en Arts Plastiques et un Diplôme en Communication Audio-visuelle elle décide de réécrire le monde en imposant sa propre vision romanesque peuplée d’héroïnes intrépides évoluant dans l’univers de la Fantasy.
Publiée dès 1997 au Fleuve Noir et chez J’ai Lu, elle se consacre exclusivement à l’écriture depuis 2012 en revenant dans l’actualité de l’imaginaire avec la réédition de son cycle, Arkem la pierre des ténèbres, aux Editions du Riez.
Installée en France, près de Lyon, après un séjour de six ans à Bruxelles, elle collabore à différentes anthologies en proposant des textes courts qui parlent de sorcellerie ou de monstres tapis dans les imaginaires collectifs, entre mythes et créatures de légende. Ses écrits sont légers et visuels, parfois sensuels, parfois poétiques, toujours remplis d’évasion.
En mai 2015 sortira aux Editions du Riez son prochain roman, Coup d’Etat, premier tome d’un nouveau cycle de Fantasy : La reine des esprits. En juin 2015 sera publié aux Editions Bragelonne son premier recueil de nouvelles : Cœur à corps.
Inscrite à La Charte des Auteurs et Illustrateurs Jeunesse, elle propose des rencontres en collège et lycée.

Votre autobiographieavec vos propres mots :
Bonjour, je m’appelle Valérie et j’écris.

D'où vient votre envie d'écrire ?
Très tôt, j’ai beaucoup lu, en priorité du fantastique, de la science fiction et des récits d’aventures. Or, la majorité de ces histoires très « hommes » étaient écrites par des hommes. Il me manquait quelque chose… peut-être le fait que le héros ne soit jamais une héroïne ? Alors j’ai écrit.

Quelle est votre principale source d'inspiration ?
La curiosité.

Votre roman préféré :
Je choisirai celui qui m’a le plus marquée : "Le Seigneur des Anneaux" (Tolkien). Lorsque je suis tombée dedans, j’ai lu les trois tomes d’une traite, en « oubliant » d’aller en cours à la fac.

Votre auteur préféré :
Difficile de n’en choisir qu’un ! Pour le style littéraire, j’irai vers Joseph Kessel. Ses descriptions sont des poèmes dont je ne me lasse pas. Par contre, mon cœur d’artichaut choisirait aussi Anne Golon. Elle a réussi à marquer beaucoup de femmes de ma génération en inscrivant dans le caractère même de son héroïne les messages qu’elle voulait faire passer.
Je l’ai rencontrée lors d’un déjeuner l’année dernière. Ce moment fut extraordinaire, très interpelant. J’y pense souvent.

Quel personnage de livre aimeriez-vous être ?
J’aurai aimé être Jeanne Beauchamps, l’héroïne de "La Bougainvillée", de Fanny Deschamps. C’est un roman historique léger et épicurien. L’héroïne est à la fois très indépendante, et très ingénue. Adorablement attachante. Elle modèle sa vie à sa convenance, s’arrange pour faire ce qu’elle veut, quand elle veut, tout en demeurant une grande amoureuse. Elle côtoie des savants, elle herborise dans la Dombes et dans les îles. Et elle rencontre un superbe corsaire. Qui sent trop bon la fleur d’oranger. C’est un livre sans prétention. Qui rend heureux de vivre. J’adore ça, les livres qui rendent heureux de lire et de vivre.

Lisez-vous beaucoup ?
Je lis énormément. Pas toujours évident, avec mon emploi du temps, alors je picore du temps par ci par là mais j’y arrive toujours. Je lis de tout partout, même en voyage ! Je suis attirée comme un aimant par les étagères pleines de livres, les bibliothèques. J’ai un sixième sens pour trouver des livres dans une maison…

Pourriez-vous vous passer d'écrire ?
Non. Ecrire fait partie de ma nature. Du plus lointain que je me souvienne, j’ai écris.

Avez-vous un rituel d'écriture ?
Je ne crois pas. Je peux écrire partout, n’importe où. Mais à choisir, je préfère pouvoir regarder dehors. Et pouvoir boire du thé.

Avez-vous eu des anecdotes de lecteurs qui vous ont marquées ?
Oh, oui, plein ! Des drôles, des décalées, des adorables… Parfois, des personnes s’arrêtent devant mes livres en me demandant si je suis LA Valérie Simon qu’ils ont déjà lue, puis ils se mettent à rire et sautiller de joie en me disant qu’ils avaient adoré, qu’ils en avaient gardé un souvenir si extraordinaire, si merveilleux. J’en suis à chaque fois tellement émue que j’en pleure presque.

Etes-vous sensible à la critique littéraire ?
Bien sûr. Être écrivain, c’est aussi guetter l’empathie avec ses lecteurs. Lorsqu’un texte est écrit, il nous reste uniquement ce partage de lecture pour le rendre vivant. On voudrait s’en séparer, et pourtant, on ne peut pas. C’est assez étrange.

Qu'éprouvez-vous avant la sortie d'un roman ?
Beaucoup de choses contradictoires ! De l’impatience, de la crainte, de la joie, de la fierté et aussi de l’étonnement et du regret. Mon roman s’est détaché de moi. Maintenant, il ne m’appartient plus, il appartient à chaque lecteur. C’est flippant et si exaltant.

Un film qui vous a marqué :
Ah, celui qui fut LE premier à me mettre une grande claque : "L’empire contre-attaque", de la trilogie Star Wars. Je m’en souviendrai toute ma vie. La salle était bondée, très excitée. Au fur et à mesure que le film se déroulait, le public réagissait incroyablement. Je n’ai jamais ressenti autant de communion entre un film et son public. C’était magique, merveilleux. A la fin, tout le monde s’est levé du même élan pour applaudir. On en parlait avec vos voisins, alors qu’on ne les connaissait même pas. Après, j’ai pris une option cinéma dans mes études en Arts Plastiques.

Aimeriez-vous que vos écrits soient adaptés au cinéma ?
Oh, que oui ! En plus, j’adorerai participer au projet, voir le film se créer de l’intérieur, découvrir comment on passe d’une pensée à une image. Evidemment, c’est une utopie. Alors je me fais mon propre cinéma via mon écriture. Mes scènes sont très visuelles. Et mes actions sont découpées un peu comme dans un scénario, le lyrisme en plus. Enfin, c’est ce que je me plais à croire.

Avez-vous d'autres passions que l'écriture ?
J’aime créer : peindre, sculpter, fabriquer des objets artisanaux, cuisiner. Observer la vie et le vivant. Je passe des heures dans mon jardin, et regarder les choses pousser. Mon jardin est nomade. J’ai toujours eu des balcons ou des terrasses. Alors, une bonne cinquantaine de pots me suit dans tous mes déménagements. Mes deux fils ont chacun un arbre dédié à leur année de naissance. Ça commence à faire de beaux arbres.

Des projets en cours ?
Des concrétisations, surtout, puisque 2015 est pour moi une année de parution. Un roman, Coup d’Etat, inaugure un nouveau cycle de fantasy : La Reine des Esprits, aux Editions du Riez. Un premier recueil de nouvelles, Cœur à corps, sortira en juin chez Bragelonne. Une novella, Séismes, suivra sous peu aux Editions Rebelle, dans une anthologie intitulée : A la recherche de Dracula. Enfin, quelques nouvelles paraîtront dans diverses anthologies (au programme, du western, des sortilèges, des vampires, des gargouilles, un gisant de pierre…)
Côté écriture, je suis en train d’écrire une histoire qui devrait être proposée en épisodes et je pense beaucoup à un second recueil qui regrouperait des textes romantico-sensuels. Je planche également sur le tome 2 de La Reine des Esprits, prévu pour 2016, toujours aux Editions du Riez.

Questions bonus :
Quelque-chose qui vous touche :
L’extraordinaire de la vie.

Quelque-chose que vous détestez :
L’intolérance et la malveillance. Les actes violents. La sournoiserie.

Quelle est la qualité que vous préférez chez les autres ?
L’empathie.

Quel est votre principal défaut ?
Une certaine forme de naïveté.

Vos héros dans la vie réelle ?
Les artistes, les scientifiques, ceux qui sont habités par une passion créatrice. J’ai souvent l’impression qu’il existe deux sortes de personnes : ceux qui détruisent, et ceux qui construisent. J’admire ces derniers.

Votre plat préféré ?
Une glace.

 

Cliquez ici pour commenter

Replier le formulaire

Votre nom (si non renseigné, vous apparaîtrez comme anonyme)
Votre commentaire

code de sécurité Code de sécurité à recopier en minuscules :

Actualité du 13 mai 2015

Au festival CARNIVAL de Bourgoin-Jallieu


1431550662.jpg

Invitée le 13 et le 16 mai par la librairie Majolire dans le cadre du festival Carnival, j'ai passé deux très belles journées dans la Halle Grenette, au milieu des expositions d'illustrations et de sculptures, toutes plus talentueuses et étonnantes les unes que les autres. Comme d'habitude, retrouvez mes premières dédicaces mise à l'honneur dans la GALERIE et découvrez toutes les photos de ce festival par ici :festival carnival 13 mai et festival carnival 16 mai

Cliquez ici pour commenter

Replier le formulaire

Votre nom (si non renseigné, vous apparaîtrez comme anonyme)
Votre commentaire

code de sécurité Code de sécurité à recopier en minuscules :

Actualité du 1 mai 2015

Prochaine rencontre : festival Carnival


news_1430505865.jpg

Retrouvez-moi sur le pôle littérature du festival, espace Grenette à Bourgoin-Jallieu, stand de la Librairie Majolire mercredi 13 mai de 15 à 18h et samedi 16 mai de 10 à 17h.
Le festival est annoncé dans la revue L'écran fantastique (numéro d'avril et de mai)
Plus d'infos sur le site du festival : http://www.carni-fest.com/

Cliquez ici pour commenter

Replier le formulaire

Votre nom (si non renseigné, vous apparaîtrez comme anonyme)
Votre commentaire

code de sécurité Code de sécurité à recopier en minuscules :

Actualité du 1 mai 2015

Convention fantastique au Musée gallo-romain


news_1430504977.jpg

Mise à l'honneur traditionnelle de la première dédicace de la journée :  Emilie, à qui je souhaite une très belle lecture !

Cliquez ici pour commenter

Replier le formulaire

Votre nom (si non renseigné, vous apparaîtrez comme anonyme)
Votre commentaire

code de sécurité Code de sécurité à recopier en minuscules :